+1 (514) 844-1448 Pour plus d'information!

Historique

Le bâtiment, de cinq étages, a été érigé en 1886 par l'architecte Victor Roy. Son premier propriétaire était un juge, l'honorable Joseph-Amable Berthelot. Le frontispice conserve encore, buriné dans la pierre, le cachet « Berthelot 1886 ».

Le quartier, à la même époque, connaissait une effervescence dans la construction, aussi bien sociale, économique ou religieuse. Les ensembles architecturaux, nuancés et de diverses inspirations, vont de la Basilique Notre-Dame (1829), au premier bureau de poste de la ville (1845), en passant par l'Hôtel de ville (1878), le marché Bonsecours (1847), sans oublier les établissements bancaires et portuaires.

Avec le fleuve Saint-Laurent comme frontière naturelle, le faubourg, saisissant de majesté et d'influence, marque la prospérité de la cité, et la place en tête des villes les plus importantes du continent, et pôle de croissance du Canada.

En Europe, les petits hôtels et les auberges de charme foisonnent dans les arrondissements historiques. Paris, Rome, Londres, Athènes, Madrid etc., fourmillent de ces maisons pleines d'histoire.

Les habitudes de consommations changent et laissent présager une demande constante d'authenticité, de caractère professionnel. Les attentes sont devenues plus précises et les envies plus ciblées. Tous sont un peu lassés de l'uniformité de l'hôtellerie dite conventionnelle, reproduite à la chaîne et quasi identique d'un pays à l'autre, impersonnelle et si peu chaleureuse. À même niveau de confort, l'hôte est de plus en plus sensible à un cadre spécifique, à un environnement unique et privilégié, que notre type d'accueil et de prestation, différencient et soulignent, parfaitement.

Récemment encore, le « Vieux-Montréal » ne comptait que quelques places pour recevoir les visiteurs, dont l'Auberge « Les Passants du Sans Soucy », où il fallait réserver des mois à l'avance. Depuis quelque temps, le quartier peut s'enorgueillir d'inventorier plusieurs auberges et autres gîtes où les taux de fréquentation et les indices de satisfaction sont constamment à la hausse.

L'Auberge Bonaparte est l'une des seules maisons à offrir un restaurant gastronomique dans ses murs.